Il existe au sein de toute entreprise ou organisation une connaissance diffuse et de multiples savoirs et savoir-faire qui restent inexploités, des informations qui sont connues mais non formulées, « known but unacknowledged ».
    Si « le consultant vous emprunte votre montre pour vous donner l’heure », encore faut-il :

  • qu’il n’existe qu’une montre ou qu’elles aient toutes été recensées
  • qu’elles affichent la même heure
  • et que chacun les lise de la même façon.
  • L’expertise est bien davantage que la simple compilation des savoirs des experts, faute de quoi on déplace la question : quelle est la montre la plus exacte ?

Triangle pattern composition, abstract background with copyspace

    Dans toutes nos démarches, nous nous efforçons de faire émerger et de rendre visibles les informations implicites, voire « masquées ».
    Et nous nous appuyons, pour ce faire, sur des techniques et des règles simples mais efficaces de conduite et d’animation de groupe :

  • la méthode des questions inductives, qui oblige chacun à exprimer et à mettre en débat son point de vue sur un même objet ;
  • l’exigence d’étayer son point de vue ;
  • le principe une idée = une voix qui place le débat sur le terrain de la production et non celui des enjeux d’organisation ou de pouvoir ;
  • l’impossibilité de se faire représenter, pour assurer la stabilité du groupe et la capitalisation progressive de ses travaux ;
  • le rôle, exclusivement « par position », d’avocat du diable de l’animateur des travaux ;
  • ….
  • Ce sont des règles de bon sens : elles requièrent cependant un solide savoir-faire et une forte expérience qui nous permettent d’en asseoir la légitimité.